Covid : les 12 mesures de l’UNIIC pour relancer le secteur de l’imprimerie

par | 26 Mai 2020 | Non classé | 0 commentaires

Rechercher un article

Avec un taux d’activité de 40% sur le mois d’avril 2020 par rapport aux années précédentes, le secteur de l’imprimerie est durement touché par la crise sanitaire. L’UNIIC, principal syndicat patronal des imprimeurs, porte 10 propositions pour relancer l’activité.

Depuis le début de la crise, le Délégué général de l’UNIIC Pascal Bovéro s’est entretenu par deux fois avec les pouvoirs publics. Reçu à l’Elysée ainsi qu’au ministère de l’industrie, il a présenté une série de mesures visant à limiter la casse dans le secteur de l’imprimerie. Comme il l’a expliqué à la revue Caractère dans une interview parue début mai, ces mesures peuvent améliorer la situation difficile des entreprises…à condition que les partenaires, banques et assurances en tête, jouent le jeu.

Ainsi, Pascal Bovéro liste ces 10 propositions sur le site de l’UNIIC :

  • Prioriser les circuits courts y compris dans la commande publique en revisitant les règles qui interdisent « le localisme ».
  • Changer le statut fiscal des imprimeurs en leur permettant de s’acquitter de la TVA sur les encaissements plutôt que sur la facturation.
  • Renforcer drastiquement la loi LME de 2008 sur les délais de paiement interentreprises.
  • S’appuyer sur les organisations professionnelles pour faciliter le recours au prêt garanti par l’Etat.
  • Donner des consignes strictes lors de plans de continuation pour « moratoriser » les échéances, actuellement impossibles à tenir.
  • Accélérer la régularisation des créances liées au paiement de la fabrication des imprimés électoraux.
  • Suspendre certaines obligations de la Loi sur l’économie circulaire, tant que l’étude d’impact n’est pas finalisée.
  • Considérer le secteur graphique comme un secteur capable de rebondir.
  • Donner des consignes aux assureurs pour qu’ils puissent revoir leur scoring pour les entreprises aux modèles économiques viables, mais qui traversent des difficultés.
  • Travailler avec les assureurs pour élargir la garantie pertes d’exploitation aux circonstances actuelles et futures.
  • Cesser la diabolisation du média papier sous prétexte de distanciation sociale.
  • S’investir pour travailler dans les territoires, notamment dans le cadre des « UNIIC Tour » de la reprise, organisés dans les régions avec les donneurs d’ordre, les fournisseurs et les experts pour construire le jour d’après.

Le détail des propositions de l’UNIIC est à retrouver en cliquant ici.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This